"Quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle..."


"Quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" de Amadou Hampate Bâ, écrivain, ethnologue et merveilleux conteur Malien (mort en 1991).

On parle beaucoup de perte de biodiversité, de sixième extinction animale de masse... beaucoup moins de la perte des savoirs empiriques et des connaissances ancestrales, savoirs et connaissances transmises de génération en génération et qui ont permis aux populations de se défendre face aux aléas environnementaux et de survivre sur terre dans des régions aussi rudes que les contrées arctiques, les espaces désertiques, l'isolement insulaire ainsi que la fièvre de la mangrove et de l'enfer vert...

Par les temps qui courent, la collecte de savoirs empiriques semble futile... surtout au moment où science, biotechnologie et start up doivent révolutionner le monde....

Au moment aussi où des « explorateurs » traquent les dernières peuplades isolées du reste du monde et traduisent leur découverte dans des documentaires à sensations avec l'objectif de s'afficher sur les écrans des festivals de films d'aventure, ils passent le plus souvent à côté de savoirs empiriques encore inconnus et à jamais perdus après leur passage...

En Corse, des universitaires de Stella Mare ont décidé de collecter les savoirs empiriques des pêcheurs en les associant à leur programme de recherche... Capitaliser sur le "savoir empirique" des pêcheurs en activité, en particulier des plus anciens, est l'objectif du projet Moonfish (1), et contribuer ainsi au renouvellement d'une profession difficile, où la relève est incertaine... Ce contact privilégié avec les acteurs est vu comme une source intarissable de connaissances...

Une source intarissable de connaissances que les trois pêcheurs méditerranéens dans le film de Elisabeth Templier et Philippe Houssin : « Enquête sur la mer ».


Enquête sur la mer (2)

Franck Roman, Gérard Carradano, Denis Genovese parlent de l'environnement dans lequel ils évoluent tous les jours, les eaux troublées de l'étang de Berre, les calanques du parc national au large de Marseille et la baie dorée d'Antibes... Le film passe ainsi de la pêche à l'anguille, des viviers à poisson au fileyeur imaginatif... Tour à tour, les trois pêcheurs nous révèlent quelques petits secrets... Prendre à défaut la vigilance des poissons... Puisque les poissons n'ont pas attendu l'arrivée des environnementalistes pour se défendre ; ils adoptent des techniques de la lutte anti-pêche comme l'explique Gérard Carradano qui « se plaît à nourrir des poissons dans le port, mais il le sait, du jour où il en attrape un, plus aucun ne viendra. Intelligent, le poisson ? » La ruse du pêcheur face à l'intelligence du poisson... Denis Genovese qui a plus d'un tour dans son sac, raconte : « Il se méfie du filet. Tu en changes la couleur : il revient. » Un changement à faire régulièrement. Menacés dans des eaux voisines, « des poissons viennent dans mon coin se protéger. On est obligés de les supprimer sinon ils bouffent tout ». (3)

Pêcheurs, sentinelles et experts du milieu marin...

Les milieux marins sont complexes, diversifiés, mystérieux, les poissons changent de comportement, évoluent, l’hiver l’anguille mature attend les courants pour se laisser porter hors de l’étang vers la Mer des Sargasses, en été l’étang est malade par forte chaleur et l’anguille attrape la grippe… Chaque pêcheur connaît bien son coin et essaie de le préserver. Par la réglementation, la Prud’homie des pêcheurs cherche à rééquilibrer les espèces...

Les pêcheurs aiment ce milieu marin et ils sont prêt à le défendre à n'importe quel prix : rejet des eaux polluées d’Altéo (boues rouges…), mouillage des bateaux de touristes sur les prairies de posidonies et filets perdus sur les fonds marins... Car les pêcheurs ont aussi leur part de responsabilité dans les agressions et les pollutions à l'encontre de l'environnement... Avec la prud’homie d’Antibes, Denis Genovese s’investit dans la récupération des filets perdus. « Quand on aime, on prend soin. »

Un pouvoir d’alerte... Gérard Carradano capte des post-larves avec Ecocean pour les quantifier, lutte contre les ancrages sauvages, le rejet des boues rouges dans les calanques… Franck Roman scrute la température comme la salinité de l’étang de Berre, impacté par ce que déverse la centrale EDF. Les pêcheurs sont les plus à même d’apprécier les changements de leur milieu, en lien avec les scientifiques. Ce qui rend humble. « Au plus tu en apprends, au plus tu en as à découvrir », résume Gérard Carradano. (3)

Quand la science se met au service de la pêche... De la rencontre des pêcheurs professionnels via leur comité régional et leurs 4 prud'homies, des chercheurs de l'université de Corse spécialistes en écologie marine et des informaticiens, il en ressort Moonfish, projet où l'exploitation raisonnée de la ressource marine est au coeur d'un programme de travail sur trois ans...

Dans le jardin d'une activité scientifique qui positionne plus que jamais l'université de Corse en acteur du développement d'un territoire, le projet Moonfish s'inscrit dans la dynamique qui fait des travaux de recherche les outils d'aide à la décision. Même si, pour mener à bien ce programme, véritable éclairage sur l'état et l'évolution de la ressource halieutique, le territoire, c'est la mer.

En clair, il s'agit de proposer, in fine, l'outil d'aide à la décision issu d'une expérience de simulation validée par les pêcheurs eux-mêmes.

Des pêcheurs qui, via leur instance fédératrice, voient la science comme un moyen d'avancer. « Il est toujours bon d'avoir des scientifiques à nos côtés qui valident nos chiffres, observe Jessica Dijoux, directrice du comité régional des pêches. Mais en même temps, au sein du consortium de Moonfish, les pêcheurs sont considérés comme des experts du milieu marin. Les questionnaires qui leur sont adressés en attestent. Sur certaines espèces, l'évolution de la ressource dans le temps, leurs connaissances sur les zones de reproduction et de frayère, ou encore les conditions météo les plus avantageuses pour la pêche. » (4)

Une bibliothèque va brûler...  Denis Genovese est le dernier d'une famille de pêcheurs depuis 1893 !

Philippe Favrelière

Autres articles :

Références :
(1) Moonfish | Outils de modélisation pour la gestion durable des ressources halieutiques en Corse
https://moonfish.universita.corsica/
(2) Enquête sur ma mer 
Enquête sur ma mer
(3) Film. Les pêcheurs en sentinelles dans « Enquête sur ma mer »
(4) La recherche scientifique pour une gestion durable de la pêche en Corse

Commentaires